Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 23:55

Cette fois, ce n’est pas un militant pour la laïcité qui l’affirme, mais le numero 2 d’al Qaïda.


 

Ayman al-Zawahri a exhorté les musulmanes à devenir des «guerrieres saintes» dans un nouvel enregistrement audio de 47 minutes qui n’a pas encore pu être authentifié, diffusé sur des sites Internet proches d’al-Qaïda .

Mes soeurs musulmanes, accrochez-vous à vos hijab, même s’il vous en coûte de votre argent, de votre éducation et de vos emplois. Vous êtes des mujahedat (combattantes de la guerre sainte) dans le plus important des champs de bataille“, a-t-il ajouté. 

Ce que la France fait, et qui se répand à travers l’Europe et les pays occidentaux, devrait nous inciter à nous accrocher à notre vraie religion face à leurs idéologies déviantes“.

Chaque femme qui défend son voile est une guerrière sainte … faisant obstacle à la croisade laïque occidentale.”

Enfin pour Zawahiri, ce projet de loi contre la burqa montre que “la liberté dans les pays occidentaux se limite à “combattre l’islam (…) et insulter le prophète, tout en interdisant tout ce qui touche à l’antisémitisme ou remet en question l’holocauste nazi“.

Repost 0
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 01:25

.immigration-tunisie.jpg

La Tunisie et la France ont conclu samedi un accord de coopération pour lutter contre l'immigration clandestine, a-t-on appris de source officielle.

 

L'accord, signé par Rafik Belhaj Kacem, ministre tunisien de l'Intérieur et Eric Besson, ministre français de l'Immigration, en visite en Tunisie depuis vendredi, porte sur "la remise d'équipements et de matériel", a indiqué l'agence gouvernementale TAP.

 

Les équipements et le matériel sont destinés, selon cet accord, à la lutte contre l'immigration clandestine, dans le cadre de l'accord global dit de gestion concertée des flux migratoires, signé entre Paris et Tunis en avril 2008.

 

Dans les accords de gestion concertée que la France avait signé avec huit pays africains, dont la Tunisie, la contrepartie de l'aide au développement qu'elle apporte concerne les réadmissions dans leurs pays d'origine d'immigrants illégaux présents sur son territoire.

 

Les deux ministres ont plaidé pour le renforcement de la coopération entre les deux pays afin de "garantir la facilitation de la circulation organisée des personnes et des flux migratoires, l'instauration d'un partenariat de développement solidaire et durable, la préservation de la dignité et des droits acquis de l'immigré et la lutte contre le passage illégal des frontières", a rapporté la TAP.

 

La France délivre quelque 90.000 visas par an aux ressortissants tunisiens.

 

Il y a environ 600.000 Tunisiens ou Franco-Tunisiens installés en France, alors que le pays d'Afrique du nord compte environ dix millions d'habitants.

.

Repost 0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 14:37

.

« L'entrée dans un pays décide à jamais de nos émotions. Le premier voyage est toujours unique. »


Comme tout le monde, je suis bardée de préjugés. Je n'aime pas la littérature quand elle ressemble à un jardin à la française, chaque bosquet minutieusement taillé, aligné, impeccable. Non pas que je n'aime pas le style, bien au contraire, mais je le préfère un peu échevelé, rauque comme un air de jazz erraillé au clair de lune, entre les tessons de bouteille. Aussi, si on ne m'avait pas invitée à découvrir Pierre Moustiers, je n'aurais sans doute pas croisé de moi-même son chemin. Un des avantages de mon travail pour la librairie Charlemagne est de me forcer à sortir de mes sentiers habituels. C'est ainsi que je me suis laisser attraper et émerveiller, il y a quelques mois, par Jean-Philippe Toussaint, ou ensorceler par Véronique Ovaldé.


L'univers de Pierre Moustiers est assez loin de moi : une langue subtile mais classique comme une partition de musique de chambre, un je-ne-sais-quoi de contemplatif, l'amour de la nature et de la montagne, une méfiance instinctive pour la modernité... Je l'aurais plus volontiers offert à ma grand-mère que placé en évidence sur ma table de nuit. Pour résumer, je n'étais pas la lectrice idéale pour vous vanter les qualités de ce romancier touche-à-tout et bardé de récompenses qui a beaucoup travaillé pour la télévision et le théâtre, et dont la valeur n'est certes plus à prouver. Mais nous avons un point commun : il aime faire quelques détours par le passé pour regarder le présent avec des yeux neufs. Ce n'est pas par nostalgie qu'il scrute des époques anciennes, mais pour y gagner un recul nécessaire, pour "interroger le passé comme un miroir". Sans ce recul, le regard est peut-être moins pertinent, la sensibilité se cogne à l'immédiat et y ricoche, ne trouvant aucune prise dans cette paroi vertigineuse (pour emprunter des images à l'alpinisme qu'il a longtemps pratiqué et qui lui est cher.).

 

Pierre Moustiers aime l'histoire et en a souvent emprunté les chemins pour creuser son sillon d'artisan des mots, de la Révolution à l'Affaire Caillaux dont il restitue à merveille, dans l'Avenir ne s'oublie pas, le climat théâtral et fervent. Mais s'il se penche avec bonheur sur le destin d'Henriette Caillaux, bourgeoise raffinée et femme fatale qui n'hésita pas à assassiner le directeur du Figaro pour se venger des « calomnies » de son journal, c'est parce que cet opéra balançant sans cesse entre farce et tragédie, fertile en rebondissements, servit de distraction à une opinion qui sentait monter l'ouragan de la guerre mondiale. Ce procès, qui passionna un public qui ne demandait que ça, fut le dernier feu de paille d'une innocence que la guerre allait consumer à jamais. Prêtant sa voix à un ancien chroniqueur judiciaire du procès qui s'en souvient quarante ans plus tard, après deux guerres mondiales, le romancier réveille ces passions futiles d'une époque enterrée et les charge d'émotion en même temps, montrant comment cette guerre dont on voulait à toute force oublier la menace finit par envahir le prétoire et manipuler le verdict. Ainsi, après avoir été publiquement — et gratuitement — accusé par Joseph Caillaux de n'avoir pas servi son pays, le dramaturge Henry Berstein, ami personnel de Gaston Calmette et témoin de moralité de ce dernier, vient défendre à la barre son honneur sali :


« Oui, j'ai commis dans ma jeunesse une folie. Il y a vingt ans, j'ai déserté après sept mois de service militaire. Une folie que je n'ai cessé de regretter, car j'adore passionnément mon pays. » Il s'est arrêté un instant pour tempérer son émotion, reprendre haleine et apaiser l'agitation de se mains. « Je crois m'être racheté depuis, a-t-il ajouté. Malgré un état de santé déplorable, j'ai demandé à être affecté dans une unité combattante. Je suis artilleur. La mobilisation ne saurait tarder. Je partirai quatre jours plus tard. Je ne sais pas quel jour partira Caillaux, mais je dois le prévenir qu'à la guerre, on ne peut pas se faire remplacer par une femme. A la guerre, il faut tirer soi-même ! »


Cette tirade enflammée, totalement hors de propos, constitua pourtant un des retournements majeurs de ce procès rocambolesque et retourna l'opinion contre les Caillaux...


Dans Le Dernier Mot d'un roi, Moustiers nous fait revivre les derniers jours de Louis XI, grand monarque qui ne se résout pas à devoir abandonner l'œuvre de sa vie et luttera jusqu'au bout pour « continuer. » Homme d'airain, volontaire et intraitable, se méfiant de ses élans du cœur comme de poisons voués à altérer son jugement, ce personnage d'exception qui n'a " pas le droit d'être un homme ordinaire » prépare sa succession avec méthode, usant de ruses pour affaiblir les vautours qui rôdent autour de son trône. Confronté à l'impuissance de sa maladie, de sa vieillesse, enragé de perdre le contrôle de lui-même, Louis XI sent monter les ombres de ses plus profondes angoisses :


« l'idée de ne plus exister sur cette terre, de n'être que l'ombre, le reflet de ce qu'il a été, le blesse comme une faute : « Il y a là un phénomène impossible. En ce monde, je me suis trop battu pour croire en mon absence. »


L'homme de fer, pris au piège de la maladie et de la mort comme un de ces « animaux nobles » qu'il aimait tant chasser, devient aussi poignant que son fils, le petit dauphin maladif, chétif et contrefait qu'on destine au trône, ou que sa fille Jeanne, bossue et boîteuse, mariée à un jeune loup aux dents longue qui ne ressent pour elle que mépris et répulsion. Tandis que ses courtisans tremblent, leur destin suspendu au fil tremblant de sa vie, le roi arme sa volonté pour réussir son dernier combat, et le lecteur retient son souffle.


Dans son dernier roman, Héritier d'un Seigneur, Pierre Moustiers s'intéresse encore à la filiation et à l'héritage, à travers le personnage de François Camerini, un jeune homme qui apprend, alors qu'il vient de perdre son père, l'identité longtemps cachée de son grand-père, le peintre Diego Velasquez. François n'est pas fait, c'est un brouillon d'homme qui n'a pas élu de trajectoire et a repris par devoir le travail de son père. S'il lui tient à cœur d'affirmer la suprématie de la liberté sur la filiation, il n'a pas encore fait usage de cette liberté. La rencontre avec un mystérieux madrilène, Miguel Gomez, passionné depuis l'enfance par Velasquez, va le précipiter dans un voyage devenu une quête de ce grand-père qui lui parle à travers ses toiles. Tandis que sa mère veille sur lui de loin, avec une profonde délicatesse, il fait, entre Provence et Espagne, ce voyage vers ses origines qui lui ouvrira peut-être un avenir :


« On ne saurait hériter d'un tel homme sans être responsable de sa lumière que l'on a le devoir de transmettre. Sur la toile, chaque touche me parle de lui et de son pays qui pourrait devenir le mien. A vingt-trois ans, mon avenir se réveille. »


J'espère vous avoir donné envie de découvrir Pierre Moustiers, et de l'offrir à votre tante Irma qui raffole du beau style ou à votre cousin Philippe qui aime les soirs bleutés du pays aixois, la lumière de Touraine, les embrasements du soleil entre les montagnes. J'en profite pour m'excuser de mes longues pauses de blog, mais je suis aux prises avec l'écriture d'un roman furieusement chronophage... Cependant, je ne vous oublie pas et je reviendrai bientôt partager avec vous quelques romans enthousiasmants à emporter en vacances.

.

Repost 0
Published by Utopia-666 - dans Des livres - كتب
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 20:12

.apple-iphone-3g.jpg

Si l'on sait désormais que l'iPhone 4 embarquera une puce A4 développée en interne et basée sur une architecture ARM, Apple ne s'est cependant pas attardé à détailler les spécificités techniques de son prochain smartphone. Cependant nous savons désormais qu'en plus d'un nouveau processeur, l'iPhone 4 disposera de 512 Mo de mémoire vive, c'est à dire deux fois plus que l'iPhone 3GS et quatre fois plus que les modèles précédents.

Apple aurait confirmé cette information lors d'une session réservée aux développeurs durant la WWDC. Le magazine MacRumors souligne que cela pourrait notamment expliquer pourquoi l'application iMovie ne sera disponible que sur ce prochain modèle, les autres étant alors jugés trop peu puissants.

Logo MobileMe

Après avoir fermé la page d'accueil Me.com toute la nuit, l'équipe chargée du développement des services Internet d'Apple dévoile aujourd'hui une mise à jour de MobileMe. Suite à la bêta pour MobileMe mail le mois dernier, Apple annonce sa disponibilité pour l'ensemble des abonnés. Le service offre désormais un nouveau mode de lecture à trois volets similaire à Outlook. Notons également la possibilité de créer des filtres directement à partir de l'interface web. Jusqu'à présent cette option n'était disponible que depuis le logiciel Apple Mail. Outre des performances accrues et un système anti-spam amélioré, les développeurs ont rajouté une connexion SSL tout le long de la session. Autre nouveauté : la possibilité de consulter ses comptes externes et de rédiger un message avec l'adresse d'expéditeur de son choix.

find my iPhone

MobileMe offre également un service baptisé Find My iPhone. En cas de perte de son iPhone, il est possible de se connecter à une interface web afin de le géolocaliser. Ce service est désormais disponible via une application... pour iPhone ! Il faudra donc installer cette dernière sur un autre terminal ou sur l'iPad. Depuis cette application il sera aussi possible d'envoyer un message et d'activer un signal sonore pendant deux minutes. En cas de vol l'utilisateur pourra aussi protéger le téléphone à distance par un mot de passe ou effacer tout son contenu.

Enfin si la sortie du premier iPhone a suscité un vive engouement auprès des plus grands fans, l'excitation ne semble pas prête de retomber pour certains. Pour preuve ce Texan qui a installé sa tente juste devant l'Apple Store de Dallas... six jours avant la sortie officielle de l'iPhone 4 !

.

Repost 0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 19:26

Dieu et Facebook : le massacre électronique


Si je me fie aux titres de certaines publications à tendances religieuses insérées par "les prophètes électroniques" sur Facebook, Dieu est en colère contre moi : je n'ai publié ni ses miracles, ni ses versets, ni la photo de sa Kaaba... Je vais périr en enfer, et c'est mérité, étant donné que celui qui a chargé la vidéo m'a prévenu : "Le feu de l'enfer pour ceux qui ne répandront pas cette publication".

"Ces community managers de chez Dieu", veulent me faire croire que Dieu mise sur le web pour communiquer autour de sa splendeur et sa puissance et compte sur eux pour développer son "E-réputation". Ce qui m'amuse le plus dans tout cela, c'est le choix des thèmes, supposés démontrer la force du créateur de l'univers :
- L’inscription en arabe du mot Dieu et du nom du prophète, sur un steak de boeuf au Nigéria, sur une mangue pourrie en Suède, sur une pomme de terre avariée au Mali... !!!
 - Une vache, qui, au lieu de meugler, acclame Dieu !!!
- Un nuage en forme de main !!!

Donc, d'après ces demeurés, pour prouver son existence et sa puissance, Dieu s'amuse à sculpter son nom sur la viande et les fruits, durant ses heures de bricolage !!!

Parallèlement, on trouve les fameux groupes de mobilisation. Le principe est simple, mais la cause est généralement bizarre. Ci-dessous quelques illustrations :

- خمسين مليار مسلم من اجل نصرة فلسطين العربية
Celui là a oublié qu'on est seulement 6 milliards sur terre. Compte-t-il mobiliser les morts aussi ?!
- إجعل صفحة الإسلام رقم 1 على الفيس بوك.. انشرها إن كنت مسلم بحق
...Ainsi, Dieu sera fier de vous...
حملة المليون مسلم من أجل الدّعاء على النافخين في الفوفوزيلا -
La vuvuzela : le péché capital
- هل يوجد 1,000,000,000 مليون مسلم على الفيس بوك
Pas conne la question, hein ?
- صهيوني تحداني اجمع 10000000 مسلم
Cinq adhérents sur cette page. Bravo.
- مقاطعة المنتجات اليهودية و الأمريكية حملة المليون مسلم من أجل
Facebook, serait-il créé par des juifs américains par hasard ?!
.
Repost 0
Published by Utopia-666 - dans Religion - دين
commenter cet article
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 22:34

helen-thomas.jpg.

Helen Thomas (née le 4 août 1920) est une reporter réputée d'agence de presse, chroniqueuse pour Hearst Newspapers et correspondante accréditée à la Maison Blanche de 1960 à 2010. Elle travailla cinquante-sept ans comme correspondante puis chef de bureau à la Maison Blanche pour l'agence United Press International (UPI) avant de travailler pour Hearst. Elle a ainsi couvert l'actualité de la présidence américaine depuis John F. Kennedy jusqu'au président actuel Barack Obama. Elle fait partie de plusieurs prestigieux cercles de journalistes, dont elle a souvent pu être la première femme à en devenir membre. Elle a écrit quatre livres, dont le plus récent est Watchdogs of Democracy?: The Waning Washington Press Corps and How It Has Failed the Public.


Début de carrière  

Helen Thomas est née à Winchester (Kentucky) de parents immigrés libanais1. Elle a été élevée à Detroit, suivant ses études à la Wayne University où elle obtient en 1942 un bachelor's degree. Le premier contact de Thomas avec le monde du journalisme est un poste de coursière de rédaction qu'elle obtient au Washington Daily News, aujourd'hui disparu. Elle devient finalement journaliste stagiaire, mais elle fait partie d'une vague de licenciements économiques dans le journal.

Helen Thomas rejoint l'agence UPI en 1943, où elle rédige des dépêches sur des sujets féminins. Plus tard dans la décennie, elle s'occupe de la chronique "Names in the news" ("Les noms qui font l'info"), et après 1955, elle couvre l'actualité d'agences fédérales comme le Département de la Justice, le FBI et le Département de la Santé et des Services sociaux. Thomas a été la présidente du Women's National Press Club de 1959 à 1960.
Correspondance de la Maison Blanche  

En novembre 1960, Thomas commence à suivre le nouveau président John F. Kennedy. Elle devient en janvier 1961 la correspondante d'UPI à la Maison Blanche. C'est à ce poste que Thomas est peu à peu surnommée "the Sitting Buddha" ("Le Bouddha assis"). Elle ferme également les conférences de presse par la même phrase : "Thank you, Mr. President" ("Merci, M. le président").

Helen Thomas est la seule journaliste femme à accompagner le président Richard Nixon lors de son important voyage en Chine de 1972. Elle a suivi plusieurs fois en voyage officiel les présidents Richard Nixon, Gerald Ford, Jimmy Carter, Ronald Reagan, George H. W. Bush, Bill Clinton, et George W. Bush, et a couvert tous les sommets économiques.

Elle est plus tard devenue chef de bureau à la Maison Blanche pour UPI, où elle est restée employée jusqu'à sa démission le 17 mai 2000, par opposition au rachat d'UPI par News World Communications, déjà propriétaire du Washington Times. Thomas a répondu aux allégations selon lesquelles elle quittait UPI à cause de la réputation conservatrice du Washington Times en disant que la véritable motivation de son départ était les liens qui unissent la News World Corporation et la secte Moon de Sun Myung Moon2. Helen Thomas est alors devenue correspondante à la Maison Blanche et chroniqueuse pour le syndicat King Features Syndicate (Hearst Corporation).
Sous l'administration Bush  

Il était de tradition que Thomas soit assise au premier rang et pose la première question, lors des conférences de presse de la Maison Blanche. Mais selon Helen Thomas lors une interview accordée en 2006 au Daily Show, cela n'est plus le cas car elle ne représente plus une agence de presse. Elle a donc été déplacée vers les rangs du fond pour les conférences de presse, même si elle s'assoit toujours devant pour les points de presse. On lui donne la parole pour poser des questions durant les briefings quotidiens mais elle ne termine plus les conférences de presse présidentielles en disant "Merci, M. le président". En réponse à la question de savoir pourquoi elle est désormais placée dans les dernières rangées, elle répond que c'est "parce qu'ils ne m'aiment pas... Je pose des questions trop méchantes3".

Le 21 mars 2006, le président Bush lui accorde la parole pour la première fois en trois ans. Thomas pose une question sur la guerre en Irak : "Je voudrais vous poser une question, monsieur le président, à propos de votre décision d'envahir l'Irak qui a causé la mort de milliers d'Américains et d'Irakiens et des blessures chez les Américains et les Irakiens pour toute une vie. Chaque raison donnée, publiquement tout du moins, s'est finalement révélée ne pas être vérifiée. Ma question est : Pourquoi vouliez-vous véritablement partir en guerre ? Dès l'instant où vous êtes entré dans la Maison Blanche, depuis votre Cabinet — vos conseillers, vos personnes chargées des renseignements, etc. — quelle était votre véritable volonté ? Vous avez dit que ce n'était pas le pétrole — la poursuite du pétrole, cela n'a pas été Israël, ou quoi que ce soit d'autre. Qu'est ce que c'était donc ?4".

La réponse de Bush porte alors sur la guerre contre le terrorisme en général, et donne comme raison pour l'invasion le fait que Saddam Hussein a choisi d'empêcher les inspecteurs de faire leur travail et de ne rien révéler sur son arsenal5.

Aux États-Unis, Helen Thomas a été par la suite critiquée pour sa question par les conservateurs6. En France, l'évènement a été repris dans La Matinale de Bruce Toussaint, mais dans ce que Daniel Schneidermann a jugé être "un cas d'école de montage manipulateur" dans son émission Arrêt sur images7.

Helen Thomas a exprimé publiquement son opinion à propos du président Bush. Après un discours lors d'un banquet organisé par la Society of Professional Journalists, elle déclare à une personne lui demandant un autographe et qui s'interroge sur son expression triste : "Je couvre le pire président de l'histoire des États-Unis8". Cette personne qui lui demandait un autographe se trouve être un journaliste sportif pour le Daily Breeze et son commentaire est publié. Après ne pas avoir reçu la parole lors d'une conférence de presse pour la première fois en quarante ans, Thomas décide d'écrire au président pour présenter des excuses9.

Thomas a également déclaré dans The Hill "le jour où Dick Cheney se présentera à l'élection présidentielle, je me suiciderai. Tout ce dont nous avons besoin, c'est d'un autre menteur... Je pense qu'il aimerait bien se lancer, mais ce serait un jour triste pour le pays si c'est le cas10".

Lors d'une conférence donnée devant des étudiants au Center for American Progress le 2 juin 2006, Thomas critique fortement les journalistes qui, selon elle, ne rapportent pas les faits de la guerre en Irak d'une manière exacte et critique. Elle déclare également espérer un retour d'un véritable journalisme, et ajoute que le public étudiant devrait être dans les rues pour manifester plutôt qu'assis dans la salle de conférence.

Le 18 juillet 2006, lors du point de presse de la Maison Blanche, Helen Thomas, d'origine libanaise, fait la remarque que, selon elle, « les États-Unis ne sont pas si désemparés. Ils auraient pu faire arrêter le bombardement du Liban. Nous avons bien assez de contrôle sur les Israéliens... Nous avons préféré une punition collective à l'encontre du Liban et de la Palestine11 ». Tony Snow, porte-parole de la Maison Blanche, répond alors : « Merci pour le point de vue du Hezbollah12 ».

Le 12 juillet 2007, Helen Thomas accuse le président Bush d'avoir commencé la guerre en Irak par son unique volonté, et insiste sur le fait que lui seul peut y mettre un terme à n'importe quel moment, en s'en référant aux Nations unies.

Dans la salle de presse rénovée, Helen Thomas est de nouveau assise au premier rang.
Sous l'administration Obama  

Le 9 février 2009, Thomas est présente au premier rang dans l'East Room lors de la première conférence de presse de Barack Obama portant principalement sur le plan de relance américain. Le président Obama lui donne la parole pour poser sa question en lui disant sur un ton humoristique « Helen, c'est mon moment d'investiture ici, je suis vraiment excité13». Elle demanda au nouveau président s'il avait connaissance de pays au Moyen-Orient possédant l'arme nucléaire.
Distinctions  
En novembre 1976, Helen Thomas a été classée parmi les "25 femmes les plus influentes d'Amérique" par le World Almanac
En 1986, Thomas est entrée au Michigan Women's Hall of Fame
En 1989, la Missouri School of Journalism a récompensé Thomas de sa médaille du Missouri pour son exemplarité dans la profession
En 1998, Thomas a reçu la récompense de l'International Women's Media Foundation pour l'ensemble de son travail
Également en 1998, elle est la première personne à recevoir un prix établi à son nom par la White House Correspondents Association, appelé Helen Thomas Lifetime Achievement Award
En 2003, la National Organization for Women lui décerne son Intrepid Award14
Le 25 mai 2006, Thomas entre dans le Michigan Walk of Fame dans le centre-ville de Lansing (Michigan)15
Le 20 mai 2007, Thomas reçoit de manière honorifique un doctorat de lettres humaines du Siena College, à Loudonville (État de New-York) pour sa contribution dans la destruction de la barrière de genre au sein du journalisme.
Déclarations à propos du conflit Israélo-Palestinien  

Le 27 mai 2010, en marge du Jewish Heritage Celebration Day à la Maison Blanche, l'échange suivant a lieu entre Thomas et le Rabbin David Nesenoff :

Nesenoff: Un commentaire sur Israël? Nous demandons à tout le monde aujourd'hui, un commentaire sur Israël ?

Thomas: Dites-leur de foutre le camps de Palestine. (rire)

Nesenoff: Oooh. Un meilleur commentaire sur Israël ?

Thomas: (rire) Rappelons-nous, ces gens sont occupés et ce sont leurs terres. Ce n'est pas l'Allemagne, ce n'est pas pas la Pologne...

Nesenoff: Et où doivent-ils aller, que doivent-ils faire ?

Thomas: Rentrer chez eux.

Nesenoff: Où est-ce ?

Thomas: En Pologne. En Allemagne.

Nesenoff: Donc vous dites au Juifs de rentrer en Pologne et en Allemagne ?

Thomas: Et aux Etats-Unis et partout ailleurs. Pourquoi pousser des gens qui vivent là depuis des siècles en dehors de chez eux ? Vous voyez ?

Nesenoff: En effet, êtes-vous au fait avec l'histoire de cette région et de ce qui s'y passe?

Thomas: Absolument. Je viens d'un milieu Arabe.

La déclaration a fait grand bruit et il lui a été demandé de s'excuser, ce qu'elle a fait peu de temps après. Certains journalistes ont même critiqué sa prise de position et son attitude propalestinienne dans les questions posées au Président des Etats-Unis après qu'elle a défini l'attaque des forces israéliennes comme une "boucherie". Le 7 juin 2010, Helen Thomas prend finalement sa retraite à l'âge de 89 ans. Elle n'explique pas immédiatement les raisons de cette démission, présentée seulement quelques jours après le début de la controverse16

Mercredi 9 juin 2010, Helen Thomas a reçu le soutien du Hezbollah par l'intermédiaire du député libanais de l'organisation chiite Hussein al-Mussawi17.
Livres de Helen Thomas  
Watchdogs of Democracy? : The Waning Washington Press Corps and How It Has Failed the Public (Scribner, 2006) ISBN 0-7432-6781-8
Thanks for the Memories, Mr. President : Wit and Wisdom from the Front Row at the White House (Scribner, 2003) ISBN 0-7432-0226-0
Front Row at the White House : My Life and Times (Scribner, 2000) ISBN 0-684-86809-1
Dateline: White House (MacMillan, 1975) ISBN 0-02-617620-3

.

Repost 0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 00:00

.lecture0.jpg

Je viens de lire un petit article écrit pas Mohamed Hamid Sawaf, paru dans le journal hebdomadaire Al-Arab Weekly, du 05/06/2010 (numéro 255), page 4. On y apprend que les dernières statistiques montrent que l'européen lit 35 livres par an, l'Israélien 40, tandis que 80 Arabes lisent un seul livre par an. On y lit également que les statistiques parues en 1996 montrent que l'ensemble des livres publiés dans tout le monde arabe avec ses 260 millions d'habitants ne dépasse pas la moitié de ceux publiés en Israël dont les habitants représentent moins de 6 millions. On se contente de ces deux résultats et l'on pose cette simple question: qui a le droit de gouverner l'autre, l'Arabe attardé ou l'Israélien cultivé?

.

Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 10:13
doigt de dieu.
فلنفرتض أولا أن الله الإبراهيمي موجود ..
إله واحد خالق كل شيء و مالك كل شيء و قادر على كل شيء .. ألخ
فلنعتبر الله مثل الصفر الرياضي و نفترض وجوده من أجل السؤال التالي :
هل الله كائن أخلاقي ؟ هل لديه معايير أخلاقية يلتزم بها ؟
الشائع أن الله هو من إخترع الاخلاق و ألزم بها البشر و سيحاكمهم جميعا وفقا لها.
لكن لو كان هذا صحيح فمن حق كل بشري أن يسأل :
هل هذا الله على خلق قويم لكي يكون حكما على كل البشرية فيدخل الجنة من يشاء و يدخل جهنم من يشاء ؟
فإن لم يكن كذلك لا يكون هناك أي أساس أو منطق ليحاكم كل الناس عبر العصور و هو منحل أو فاسد أخلاقيا.
لكن للأسف تلك هي الحقيقة : الله فاسد أخلاقيا و بالتالي لا يحق له محاكمة أحد.
هو متحلل أخلاقيا و لا يردعه رادع أو منطق او اخلاق ..
كائن مزاجي متقلب هوائي لا يهتم بتربية الناس أو تهذيبهم بقدر ما يهتم بتفخيم ذاته و تعظيم نفسه أمام مخلوقاته.
و الأمثلة على مصائبه الأخلاقية كثيرة و مذكورة في الكتب الإبراهيمية المدعوة مقدسة ( التوراة و الإنجيل و القرآن )
و هكذا فإن كل من يتخذ الله مثلا أعلى له سيشعر بإحباط قاتل.
أقول ذلك لان شخصية الله كما رسمها لنا أدباء الكتب المدعوة مقدسة شخصية نرجسية جدا و سيكوباتية.
فهو يأمر بما لا يفعل و يحاسب الناس في شموخ دون حسيب له أو رقيب عليه.
مثلا هناك قاعدة منطقية تقول أن السلطة مفسدة و أن السلطة المطلقة مفسدة مطلقة و هذا يعني أن شخص مثل الله لديه كل الحرية لفعل أي شيء يخطر على باله يكون أكثر من يتعرض للإفساد ..
الفكرة محتاجة لتوضيح أكثر ..
لو تخيل كل واحد منا انه إمتلك "طاقية الإخفاء" فيستطيع أن يختفي و يذهب لأي مكان دون أن يراه أحد, ماذا سيفعل بهذة القدرة الخارقة ؟
أتصور أن هناك من سيسرق بنكا مستغلا إختفاؤه ..
و آخر قد يتلصص على الفتيات أو حتى يغتصبهن ..
و آخر سينتقم من أعداؤه شر إنتقام ..
لكن فقط الشخص الاخلاقي هو من سيستغل تلك القدرة في اللهو الذي لا يؤذي أحدا و ربما لفعل بعض الخير أيضا.
نحن هنا نتحدث عن قدرة واحدة بسيطة مثل القدرة على الإختفاء فما بالنا بمن يمتلك كل القدرات و كل الحريات و كل السلطات التي يمتلكها الله ...
لكي يفهم المرء مثل هذة الحالة عليه أن يتخيل إنسانا هبطت عليه قدرات الله فجأة ..
فراح يقتل و يستعبد الناس و يظلم و يؤذي بغير ضابط و لا رابط.
هذا هو الله الإبراهيمي ..
قاتل أنفس و الأمثلة كثيرة أبسطها الطوفان العظيم و سدوم و عمورة و غيرها كثير ..
و لا أفهم كيف يمكن لله أن يكون فوق المعايير و القيم الأخلاقية فيأمر الناس أن لا تقتل بعض الاحيان بينما يبيح لنفسه أن يقتل كل حين, أليس من الاولى أن يكون الله قدوة لكل البشر فلا يقتل أي شخص أو يأخذ روح أي شخص.
لماذا يامرنا بألا نقتل بينما هو يقتل بكل بساطة لمجرد انه يستطيع ذلك ؟
شخصية سوبرمان التي تم إختراعها في العصر الحديث تعكس قيما أفضل من الشخصية القديمة للإنسان الخارق ( الله ) , فسوبرمان لا يقتل أبدا ..
سوبرمان في القصص المصورة شخص أخلاقي لأنه لا يقتل رغم قدرته الخارقة على القتل بعكس الله الذي يقتل كما يحلو له و بذلك يكون فاسد أخلاقيا.
الله يتعامل مع قدراته الضخمة و كأنه محدث سلطة ..
و كأنه كان شخصا حقيرا نبتت له قدرات خارقة فجأة فكان أول ما يطلبه من الناس هو أن يسجدوا له.
خلق الناس ليعبدوه .. ياله من حقير.
يخلق لهم حياة شبيهة بمتاهة الفأر و يضع في آخرها نهايتان, واحدة قطعة جبن و الأخرى فخ للفئران, ثم يجلس ليتفرج.
يعني أظن من الواضح أن شخصا يخترع مكانا ليعذب و يؤلم و يؤذي فيه معارضيه لهو أبعد ما يكون عن الشخص الأخلاقي.
البشر إخترعوا السجن : من أجل التهذيب و التأديب و الإصلاح.
البشر لغوا عقوبة الإعدام في الكثير من دول العالم المتحضرة.
البشر يفهمون معنى التربية و التهذيب بأكثر مما يفهمها الله الفاسد المنحل أخلاقيا.
فالله المهووس بقوته لحد الجنون يأمر الناس بأشياء غير منطقية و يستعبدهم و يذلهم ثم يحاسبهم بعد ذلك و يرميهم في جهنم و كأنهم حطب أو نفايات.
ثم يمارس دعاية سخيفة في مدح نفسه و تلميع صورته و يعطي الجوائز لمن ينافقه و يتغنى بنعمه.
أنا لا أعرف كيف يمكن للناس أن يتعبدوا لشخصية أقل ما يمكن ان توصف به أنها غير محترمة بهذا الشكل.
و كيف يمكن أن يبرر مثلا أمره لإبراهيم بذبح إبنه ؟
كيف يمكن أن يبرر أمره لبني إسرائيل بذبح أعداءهم ؟
كيف يمكن أن يبرر أمره للمسلمين بإرهاب الناس و إذلالهم ؟
يقتل و يحرض على القتل و القتال, إله هذا أم بلطجي سيكوباتي .. ؟!!
للأسف هذا إله غير محترم و أنا ألحدت أساسا لأنه سقط من نظري و ليس لإعتقادي بعدم وجوده.
أنا لن أتعبد لأفاق فضلا عن أن العبادة لا تليق بإنسان أصلا.
يجب أن نتخلص من الرق و العبودية لله كما تخلصنا منها للرجال البيض.
لكن في الواقع الرجال البيض هم من ترفعوا عن إستعباد الناس و أقروا بالمساواة,
أما الله فيأبى أن يجلس وسط مخلوقاته أو يتساوى بهم ببعض الإتضاع ..
طبعا فالإتضاع ليس إحدى الفضائل الإلهية بل التكبر الإلهي اللعين.
هذا بالإضافة للمكر و الضرر و الإيذاء و غيره كثير ..
بإختصار الله هو إله بقدراته و ليس إلها بأخلاقه.
إله لا يشرف الألوهية و كأنه فأر دميم يستطيع الطيران و التخفي.
و هكذا فالله في حقيقته هو شخصية كرتونية فاشلة لا تعلم الأطفال مكارم الأخلاق بل الوحشية و الدناءة و سوء إستغلال السلطات و الحريات.

عزيزي الطفل ..
ماذا ستفعل للناس لو كنت خالق الكون ؟
هل ستخلق ملائكة أم شياطين ؟ هل ستخلق جنة ام جحيم ؟ هل ستخلق الخير أم الشر ؟
هل ستقتل مثل الله أم ستكون اخلاقيا مثل سوبرمان ؟
هل ستكون محبا للأطفال مثل سانتاكلوز أو مبيد للأطفال مثل الله ؟
أعتقد أننا نحتاج لرقابة إلحادية تمنع الأطفال من مشاهدة او التعرض لأي هراء ديني يمدح الله الوحشي الفاسد باي شكل من الأشكال.
نعم لدونالد دك .. لا لله.
نعم لتوم أند جيري .. لا لله و الشيطان.
فلنعلم أطفالنا قيما أخلاقية أفضل من التي يعلمها الله, فنحن لا نريدهم فاسدون و منحلون على أي حال.
Repost 0
Published by Utopia-666 - dans Religion - دين
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 20:52

La Chine confirme ses ambitions technologiques sur la scène internationale après avoir mis au point un super-ordinateur. La machine, Nebulae, est capable d'opérer à une vitesse de 1,271 petaflop par seconde.

Un petaflop correspond à un msupercalculateur.jpgillion de milliards d'opérations à la seconde. Les Etats-Unis occupent toujours la première place avec leur super-ordinateur Jaguar. Mais la Chine a un total de 24 machines, dont deux dans les dix premières places, avec le super-ordinateur Tianhe-1 en numéro sept.

Nebulae, construit par Dawning Information Industry Co., a une vitesse théorique, soit maximale, de 2,98 petaflops par seconde, ce qui en ferait le super-ordinateur le plus rapide au monde. Elle est utilisée pour des calculs scientifiques et le séquençage de gènes, selon les médias officiels chinois.

Les super-ordinateurs de la liste Top 500 sont notés en fonction de la vitesse de performance dans une épreuve de référence. Mais l'inscription est volontaire, donc toutes les machines n'y sont pas. La liste est publiée deux fois par an.

Repost 0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 00:07

Qui a peur du voile intégral ? Après l’adoption d’une loi visant à interdire le port du voile intégral dans l’espace public par une large majorité de députés belges le 29 avril, c’est au tour du gouvernement français de présenter une proposition de loi le 19 mai, malgré l’avis répété du Conseil d’État, pour qui une telle loi s’oppose à la Convention Européenne des Droits de l’Homme. Et ailleurs en Europe? Quels sont les pays qui interdisent aux femmes musulmanes de porter la burqa, cette récente invention née du mouvement salafiste dans les pays du Golfe et au Pakistan? Tour d’horizon des législations européennes sur un voile intégral autour duquel se déchirent pêle-mêle les partisans des droits de la femme, les défenseurs de la laïcité, des islamophobes en tout genre, des designers de mode loufoques et encore des défenseurs de la liberté d’expression.

Repost 0

Sites partenaires

Rechercher

Whos Amung Us

مقالات مختارة للكاتب من موقع الحوار المتمدن

مدونة #مالك_بارودي

Texte Libre

Translate this with Google