Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 19:34


Le salafisme est un courant sunnite revendiquant le retour de l’islam à ses origines.
Depuis les différentes révolutions dans le monde Arabe, les salafistes tissent leur toile dans l’ombre des islamistes.
Profitant des bons résultats électoraux Tunisiens, s’appuyant et s’aidant du nouveau pouvoir   »Ennahda« , les salafistes montrent enfin leur nouvelles ambitions. Revendiquant le droit de pouvoir porter le niqab, ils lancent des opérations de force dont le seul but est de rentrer en conflit avec la jeunesse Tunisienne.  Comble de l’hypocrise et de l’insulte faite au peuple  : pour les salafistes, les personnes refusant de porter le voile sont les mêmes que celles qui protégeaient Ben Ali , le dictateur déchu.  

Pourtant un jeune salafiste tout sourire explique que l’action menée n’a rien d’une agression et qu’au nom de la nouvelle liberté d’expression si tant est qu’un jour elle reste il n’y aura pas d’action violente:
Bilal :
«Nous  sommes tous des  musulmans et maintenant que nous avons la liberté  d’expression, nous ne  voulons pas d’actions violentes. Mais si nos  détracteurs utilisent la  violence, alors nous l’utiliserons aussi.»

La loi du talion sera appliquée, point de vue que défend un voisin , sorti de prison en janvier après 4 ans et demi, il incarne lui une branche bien plus mauvaise : l’aile ultraradicale se réclamant d’al-Qaida. Ennemi bien plus dangereux ..

Les démonstrations de force salafiste font désormais parties courantes des différents réseaux de propagande : Youtube et Facebook pour la plupart , marrant quand nous regardons de plus prêt leurs revendications .. un retour aux sources !

Les tunisiens, dans leur immense majorité, pratiquent un islam sunnite modéré.
60%  ont vôté  massivement pour le changement- mais la démocratie a ses cotés négatifs  notamment la loi de la minorité.
L’univertisté  de Manouba n’a plus maintenant, la liberté de choisir son réglement  intérieur. Moncet Marzouki,  nouveau président et militant des droits de  l’homme, a déclaré, contrairement  à sa promesse avant les élections : « cette histoire de nikab relève de  la liberté individuelle – qu’on en finisse et parlons d’autre chose!
La  presse internationale n’a pas manqué de nous informer de la tentative de brûler une chaine de télévision lors de la diffusion de PERSEPOLIS. La Tunisie est fragilisée par la révolution, elle se trouve en proie a la violence islamiste extrémiste ,violence effrayante lorsqu’on sait qu’il s’agit que d’un dessin animé – mais, racontée de cette façon, cette histoire ajoute de l’eau au moulin (à prières) de l’islam extrémiste, qui, il faut l’avouer, nous fait si peur .La stratégie des   fondamentalistes religieux en Tunisie est simple : au nom des libertés  individuelles,  combattre les laïques, accusés d’être insultants envers  l’islam.

De l’Egypte à la Tunisie , ces fanatiques s’approprient les gloires des révolutions , le monde Arabe est en plein renouveau, espérons que les jeunes démocraties qui essayent de naitre  ne soient pas contaminées par ces fous de Dieu . Minitelz  condamne aucunement les religions et respecte le droit à tout un chacun de choisir son culte et de le pratiquer en toute tolérance mais  Minitelz condamne fermement les hommes qui s’en servent pour parvenir au pouvoir !
Bien qu‘Ennahda se soit engagé à ne pas imposer les règles de l’islam – nombre de militants laïques redoutent que la coalition remette en question le modèle social Tunisien.

Les salafistes sont les ennemis numéro un de la démocratie, gageons que le peuple ne tombera pas dans un piège aussi grossier et retrouvera les portes de la Liberté : Liberté tant désirée et chérie par toutes les nations Arabes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites partenaires

Rechercher

Whos Amung Us

مقالات مختارة للكاتب من موقع الحوار المتمدن

مدونة #مالك_بارودي

Texte Libre

Translate this with Google