Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 00:27

.une-large-majorite.jpg

Du choix des conseillers municipaux jusqu’à celui du président de la République, en passant par celui des conseillers régionaux, les élections ont pour rôle de réduire à peu de voix, voire à une seule, la multiplicité existante. Elles reposent sur deux consensus: celui de la représentation (je donne ma voix à untel qui parlera à ma place) et celui de la majorité (celui qui a le plus de voix parlera). Après cela, toutes sortes de dispositions sont possibles, notamment pour assurer les droits des minorités, mais, en tout état de cause, c’est une majorité qui l’emporte et le tout est de faire cette majorité (on connaît, dans ce calcul, le rôle des minorités).


La majorité a longtemps été appelée «pluralité». En voici un exemple: «Sur l’heure même fut arrêté à la pluralité des voix qu’ils seraient exécutés à mort» (Jacques Amyot, 1513-1593). En 1935 encore, la pluralité signifie «le plus grand nombre de voix, de suffrages» (Académie française). Cette acception a vieilli, précise la dernière édition de la même source. Elle a vieilli sous les coups de la majorité, à propos de laquelle Littré note: «Majorité, dans le sens de pluralité, est un anglicisme. Avant l’introduction de ce mot, qui date du XVIIIe siècle, on disait la pluralité, qui valait infiniment mieux.»


La majorité est en effet une copie de l'anglais majority (terme issu lui-même du français, langue dans laquelle il a d'abord conservé un autre sens, lié à l'âge). La majority, c’est le plus grand nombre et, avec l’institution du parlement outre-Manche, le plus grand nombre de voix. L’adoption du régime parlementaire de ce côté-ci de l’eau a importé avec elle cette majority, dont nous ne dirons pas avec Littré que «la pluralité valait infiniment mieux». La pluralité s’entend par opposition à la singularité (Furetière, 1619-1688: «La pluralité est une quantité discrète [=arithmétique] qui consiste à deux ou à un plus grand nombre»), tandis que la majorité est le contraire de la minorité. La pluralité était une somme de singularités, la majorité est une somme de minorités.

 

------------------------------------
CITATION
«Quelqu’un toque à la porte. Le bruit est faible mais il est là, il fend le silence avec une indiscrétion telle qu’il nous laisse l’une et l’autre muettes et gênées, les yeux rivés sur la porte.» (Elsa Flageul, J’étais la fille de François Mitterrand.)

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites partenaires

Rechercher

Whos Amung Us

مقالات مختارة للكاتب من موقع الحوار المتمدن

مدونة #مالك_بارودي

Texte Libre

Translate this with Google