Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 22:09

.748835253

 

Il n'est pas rare de voir chez une personne une charité bien affichée qui alimente une image positive, sinon acceptable d'elle-même. Les "bonnes actions" compensent les "mauvaises". Etre généreux est presque toujours un moyen parmi bien d'autres d'investissement narcissique (à distinguer du narcissisme idéalisant le moi). Ici, le problème souvent rencontré est une absence d'honnêteté vis-à-vis de ce mécanisme qui maintient l'équilibre psychique de la personne.

 

A un niveau plus avancé, l'altruisme peut devenir une manière d'envahir l'autre, de se rendre indispensable. Je prends le pouvoir sur les autres. Je contrôle mon entourage. Le moi est plus que maintenu, il s'hypertrophie. Les victimes doivent être secourues par le sauveur : moi. Finalement, derrière le masque de la bonté se cache la toute puissance et le chantage affectif. Je n'ai de la valeur que proportionnellement à l'infortune de mes paires. Si les soi-disantes victimes se libèrent des crochets du sauveur auto-proclamé, ce dernier cède souvent à la culpabilisation de l'autre : “après tout ce que j'ai fait, s'en aller comme cela sans me remercier ni me récompenser !”

 

Alors, qu'est-ce que laisser le pouvoir à l'autre ?

C'est peut-être accepter de laisser l'autre choisir. De souffrir. De faire des erreurs. D'échouer. D'être autonome.

 

Quel est le bénéfice de laisser le pouvoir à l'autre ?

C'est d'être dans son pouvoir.

Lorsqu'avoir du pouvoir sur les autres devient une habitude, c'est cela même qui définit notre vie. Être dans son pouvoir signifie créer sa vie par soi-même : en contact avec ses propres talents et capacités.

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Utopia-666 - dans Religion - دين
commenter cet article

commentaires

Sites partenaires

Rechercher

Whos Amung Us

مقالات مختارة للكاتب من موقع الحوار المتمدن

مدونة #مالك_بارودي

Texte Libre

Translate this with Google